Un événement aux Nations-Unies nomme et met la honte sur les pourvoyeurs de viols /traffic d’enfant

By Marianna Orlandi, Ph.D. | September 29, 2017

NEW YORK, 29 septembre (C-Fam) “Decriminalisation de la prostitution est l’acte le plus monstrueux, absurd et contre-productif que nous pouvons possiblement concevoir, a déclaré un rescapé de prostitution à une rencontre de haut-niveau des Nations-Unies hier, sur le traffic d’êtres humains.

Rachel Moran, une abolitionniste des temps nouveaux, a été victime de la prostitution de l’âge de 14 à 22 ans. Elle a condamné “le travail sur le sexe” d’Amnesty International et sa  soi-disante “pro-decriminalisation”, “Ils n’ont pas droit de s’appeler une ONG des droits de l’homme”.

Ses reproches sont venus pendant lors d’un événement de deux-jours accueilli par 23 pays composant le Groupe d’Amis Unis Contre le Traffic et CFAM éditeur du Friday Fax.  La femme et ancienne membre du congrès et candidat aux présidentielles Michele Bachmann modérait la rencontre. C’était le second événement contre le traffic qu’ils ont accueilli en six mois, reflétant l’urgence des problèmes et des frustrations sur le manque de progrès.

Les conférenciers ont fait un focus sur l’achat et la vente d’enfants sur internet, l’abus sexuel sur les enfants, et la pornographie incluant des enfants. La membre présente Dr. Susan Yoshihara a averti que certaines videos étaient hautement dérangeantes mais nécessaires pour comprendre la vérité. Mercredi pendant la nuit, deux films ont montré que vendre son corps n’est jamais un choix.

Je suis Jane Doe, par le metteur en scène Mary Mazzio et le productuer Alec Sokolow, ont mis en lumière la bataille présente de mères américaines contre Backpage.com, le site web où leurs enfants ont été vendus pour du sexe et de l’abus. Leur affaire légale les oppose à Google, à  George Soros et d’autres, mais fièrement combattus par La femme membre du Congrès Ann Wagner.

“Internet est devenu un quartier chaud,” dit Wagner à l’audience. Le député du Missouri a gagné 148 co-sponsored pour sa loi pour amender la loi de 1996 qui donne une couverture d’immunité aux sites web qui vendent des enfants. Elle a souligné l’urgence de l’audience d’appeler leur representant pour un soutien. Camille Cooper, directeur de PROTECT, a choqué l’audience avec les chiffres des Etats-Unis sur la pédo-pornographie. 19% des victimes sont sous l’âge de trois ans et 80% de pédo-pornographie comporte des pénétrations. “C’est de quoi il retourne avec la pédo-pornographie dit Cooper, “pas des photos d’enfants prenant un bain.”

Le producteur Benjamin Nolot’s du documentaire —Nefarious— réalisé dans plus de 19 pays,  a montré comment il est aussi facile de commander une pizza que de commander le viol d’un enfant. Souvent, ce sont des parents désespérés qui les vendent, dit-il.

Nolot nomme “l’âme pornographique de notre culture” comme la cause première. Il a présenté son dernier film, Liberated— un reportage choquant sur les addictions des adolescents américains au porno et au sexe. “Nous combattons pour l’âme d’une génération.” Nolot fait sien les mots de Moran et condamne également l’hypocrisie du mouvement “sex-work”, nourrissant l’esclavage et les demandes sexuelles commerciales.

Rani Hong a été enlevée de sa famille à l’âge de sept ans et vendue à un commerce d’esclaves en Inde et ensuite dans des adoptions internationals illégales. Elle a appelé les Nations-Unies pour trouver des solutions et aller au-delà des mots.

Laura Lederer, fondatrice de Global Centurion, concentre son énergie sur les conséquences en matière de santé du traffic humain : des pensées suicidaires et des tentatives, des avortements multiples et des abus de substances.

Deidre Pujols, fondateur de l’ Open Gate International and wife of a major league baseball player,a addressé, “aux personnes de l’autre équipe.” “Vous n’êtes pas fait pour faire ça,” dit-elle, en s’adressant à des vidéastes des producteurs qui sont des proxénètes, des abuseurs et des personnes addict au porno.