UNE TAXE MONDIALE CONSTITUE UNE MENACE DIRECTE POUR L’ENFANT À NAÎTRE

Un groupe de haut niveau de l’ONU vient de publier son rapport qui sera la trame du Premier Sommet mondial humanitaire, à Istanbul en mai prochain.

Une taxe mondiale au profit de l’ONU : tel est leur ordre du jour.

Une taxe mondiale est aussi prévue pour les Objectifs de développement durables, le document international le plus important et peut-être le plus dangereux que l’on ait vu depuis des années.

Cela n’est pas nouveau.

Une taxe mondiale est depuis longtemps à l’ordre du jour de radicaux de l’ONU. Le Programme des Nations Unies pour le développement, l’organisme le plus puissant de l’ONU, proposait déjà une taxe mondiale dans son « Rapport sur le développement humain 2011 ».

Pourquoi veulent-ils une taxe mondiale ? Parce qu’ainsi, l’ONU n’aura plus de compte à rendre à des instances démocratiques comme les États membres de l’ONU.

À ce jour, l’ONU vit des contributions indépendantes et volontaires des gouvernements. Ces contributions sont contrôlées et impliquent des engagements de l’ONU en contrepartie. Les bureaucrates onusiens détestent ça.

Qu’est-ce qui serait taxé ?

Les transactions financières internationales. Ne croyez pas que cela ne vous touchera pas. Ces taxes sont toujours répercutées sur le consommateur final.

Ils veulent aussi taxer toutes les opérations de change. Vous avez bien lu. Si vous ou vos enfants voyagez au Canada, au Mexique, en Europe ou n’importe où dans le monde, vous serez imposé lorsque vous échangez vos devises.

Ils veulent aussi taxer tous les billets d’avion. Et ils font pression sur les grandes entreprises pour qu’elles augmentent les prix des biens et services proposés, afin que l’ONU récupère la marge.

Une taxe mondiale sur les transactions financières rapporterait des milliards de dollars à l’ONU, et nous citoyens, n’aurions aucun mot à dire sur la façon dont ces milliards seront dépensés.

C’est l’une des plus grandes menaces pour la démocratie et les enfants à naître que nous ayons jamais vues.

Les bureaucrates de l’ONU affirment que cet argent serait utilisé à des fins humanitaires. Le souci c’est que pour eux, avorter les enfants dans le ventre de leur mère, c’est faire de l’humanitaire.

Il est crucial que vous signiez cette pétition et que vous l’envoyiez à votre famille et à tous vos amis. Dans les prochains mois, nous présenterons cette pétition à l’ONU, à des groupes alliés partout dans le monde, devant le Congrès américain et aux parlements à travers le monde.

Nous pouvons encore éviter cette taxe mondiale si nous agissons ensemble et si nous agissons maintenant.

Signer la Pétition

  • Nous, signataires, du monde entier, par la présente rejetons la taxe mondiale de l'ONU. Nous pensons qu’elle représente un danger pour la souveraineté nationale, un danger pour la transparence nécessaire de l'ONU, et un profond danger pour les enfants à naître et la famille. Nous appelons tous les responsables politiques à tous les niveaux à rejeter la taxe mondiale de l'ONU.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

26483 Signataires

Les organismes de parrainage

805 3rd Avenue, Suite 1440
New York, NY 10022
(212) 754-5948

1730 Rhode Island Ave NW, Suite 212
Washington, DC 20036
(202) 393-7002